Neige sur les routes : pourquoi épandre du sel ?

épandre du sel

Publié le : 09 juin 20235 mins de lecture

Les premières vagues de froid se sont fait sentir, mais la neige et le gel sont prévus pour les semaines à venir. Nous sommes entrés dans la saison froide et les premiers mois de cette nouvelle année vont être particulièrement froids. D’après les prévisions, il semble que cette saison, contrairement à l’année dernière, alternera jours doux et jours de gel, ce qui, pour les experts, sera l’hiver le plus froid de ces quatre dernières années. L’hiver, en pleine phase centrale, sera rude et neigeux, avec des flocons attendus même à basse altitude dans les régions du nord-ouest, en raison de l’arrivée de basses pressions et de courants plus humides en provenance de l’Atlantique. Mais comment doivent se comporter ceux qui doivent se déplacer en camion ou en voiture lorsqu’il y a une couche de glace ou beaucoup de neige sur les routes ?

Comment se déplacer et conduire avec de la neige sur les routes ?

Dans de nombreuses régions, du 15 novembre au 15 avril, l' »équipement d’hiver » est obligatoire : il faut donc monter les pneus thermiques (également appelés pneus neige), adaptés à la conduite par temps froid. Il y a cependant ceux qui préfèrent avoir des chaînes à bord et les monter si nécessaire ; il faut cependant savoir que les chaînes ne sont montées qu’en cas de fortes chutes de neige et que si la voiture a des pneus d’été, l’adhérence est faible en cas de verglas ou de courtes chutes de neige. Il en va de même pour les pneus dits « quatre saisons » ou « toutes saisons » : puisqu’ils possèdent des caractéristiques qui satisfont à la fois la conduite hivernale et estivale, ils ne maintiennent pas la bonne stabilité en cas de neige abondante sur les routes. Enfin, outre les pneus, il est bon de vérifier le niveau du liquide lave-glace et d’ajouter de l’antigel si nécessaire.

Les avantages du sel

Le sel réduit également les dangers du verglas et de la neige sur les routes, mais tout le monde ne le sait pas. Les épandeurs de sel interviennent souvent pour éviter les problèmes de circulation après de fortes chutes de neige. Mais pourquoi le sel ? C’est simple : dès que la température descend en dessous de zéro, des cristaux de glace commencent à se former sur l’eau, en partant de la couche la plus superficielle. La présence d’ions dans le sel interfère avec la croissance de ces cristaux de glace. Lorsque le sel est répandu sur la route gelée, il y a toujours une petite présence de molécules d’eau qui s’échappent des cristaux de glace. L’ajout de sel déséquilibre la balance et fait fondre plus de glace qu’elle n’en forme.

Les différents types de sels

Concrètement, deux types de sels sont utilisés : le chlorure de sodium et le chlorure de calcium. Le premier est le sel de table commun, qui est répandu sur les routes encore dégagées à des fins préventives. L’autre est dissous et utilisé là où il y a déjà de la neige et de la glace et ne peut être utilisé à titre préventif, car il formerait un revêtement très glissant. Il semble cependant que ce sel soit pollué. On ne répand pas seulement du chlorure de sodium sur les routes, mais aussi de l’éthylène glycol, du méthanol, de l’alcool éthylique, du chlorure de calcium (CaCl2), des sulfates et des nitrates, selon le contexte et le besoin.

Les pneus en contact avec le sel libèrent, par réaction chimique, des métaux lourds qui se répandent dans la nature par l’irrigation et l’égouttement. Un mélange très polluant qui, dès l’arrivée des beaux jours, fond dans le milieu environnant en provoquant l’empoisonnement de la flore et de la faune. À tout cela, il faut ajouter les dommages causés à l’asphalte, aux panneaux et à la carrosserie des véhicules par la forte corrosivité de ces composés salins.

Et pour les camions qui doivent circuler sur des routes enneigées ?

Il existe aujourd’hui des pneus d’hiver spécifiques pour les camions, adaptés à la mobilité de ces véhicules dans les étendues enneigées.

Rappel : en cas de neige ou de verglas sur l’asphalte, en plus d’utiliser tous les dispositifs de sécurité, il est très important de respecter les limites de vitesse indiquées par les panneaux ou sur les panneaux d’autoroute, en évitant également les freinages brusques ou les embardées.

Plan du site