La cystite, une infection urinaire particulièrement fréquente chez la femme

Cystite

Publié le : 01 juillet 20226 mins de lecture

Qu’est-ce que la cystite ?

La cystite est une infection urinaire qui touche particulièrement la vessie. Dans la majorité des cas, cette infection urinaire est causée par la bactérie Escherichia coli. Cette bactérie se trouve naturellement dans le système digestif. Il y a risque d’infection lorsqu’elle se déplace dans l’urètre (conduit qui relie la vessie à la vulve), pour atteindre la vessie et commence à se proliférer.

Quels sont les symptômes de la cystite chez la femme ?

Voici les différents symptômes de la cystite, une infection urinaire chez la femme :

  • Des difficultés à uriner : au moment d’uriner, une sensation légère ou prononcée de brûlure ou d’irritation peut être un symptôme de la cystite chez la femme.
  • Une gêne au niveau du côté bas du ventre : la cystite peut causer des douleurs plus ou moins importantes au niveau du bas du ventre. Cela peut également se présenter comme un poids, une gêne désagréable au bas du ventre.
  • Des envies pressantes et urgentes d’uriner : la cystite peut causer chez la femme des envies pressantes d’uriner. Cette sensation de ne pas pouvoir s’en empêcher et de tout le temps vouloir aller aux toilettes. 
  • Des envies fréquentes d’uriner : toujours vouloir uriner bien que peu d’urine soit évacuée. Ces envies sont accompagnées de sensations désagréables et inconfortables après avoir uriné. Ce besoin fréquent d’uriner plus souvent que la normale est appelé pollakiurie.
  • Une urine malodorante et anormale : certaines femmes atteintes de cystite peuvent évacuer de l’urine de couleur trouble ou foncée avec une odeur nauséabonde, anormale. En cas de cystite, l’urine peut également être mélangée à du sang, en petite ou en grande quantité. 

Toutefois, comme c’est une infection urinaire qui touche principalement la vessie, une femme qui subit ce type d’infection ne présente aucune hausse de la température, ne fait preuve d’aucun frisson ni de douleurs au niveau du bas du dos. En cas de fièvre, il ne serait pas question de cystite, mais d’infection rénale.

Quelles sont les causes de la cystite chez la femme ?

Il existe plusieurs facteurs de risques pouvant causer l’apparition des infections urinaires ou des cystites chez la femme :

  • La cystite peut apparaître chez la femme lorsqu’elle s’hydrate trop peu ou pas assez. Il est important de bien s’hydrater, surtout lorsqu’il fait chaud. Cela permet d’uriner fréquemment et régulièrement, et d’empêcher l’urine de stagner dans la vessie. La stagnation de l’urine dans la vessie est idéale pour la multiplication des bactéries, donc l’apparition des infections urinaires.
  • La fatigue, l’accumulation du stress et le manque de sommeil fragilisent notre système immunitaire et nous rendent plus vulnérables aux infections urinaires, tout comme à toute autre maladie.
  • Les rapports sexuels, font également partie des causes les plus importantes de la cystite. Le déplacement des bactéries situées à l’extérieur vers l’intérieur sera favorisé par les mouvements répétitifs du pénis pendant l’acte sexuel. Par ailleurs, la langue, les doigts, les sextoys ou tout autre objet utilisé pendant un rapport sexuel peut aussi faciliter la migration des bactéries vers la partie urinaire.
  • Il est recommandé de porter des habits et des sous-vêtements en coton. Les vêtements ayant comme tissu une matière synthétique, trop près du corps renforcent la production de sueur par le corps. Les transpirations sont idéales à prolifération des germes.
  • Faites attention à l’hygiène. Il est primordial de laver fréquemment et régulièrement les parties génitales et les parties anales. Toutefois, pour ne pas déséquilibrer la flore vaginale (composée de germes protecteurs), ne vous nettoyez pas de manière excessive et utilisez un savon à pH neutre.
  • Les troubles du transit intestinal (constipation ou diarrhée) favorisent la prolifération des bactéries Escherichia coli, des bactéries qui sont à l’origine des infections urinaires.
  • Pendant la grossesse ou à cause d’un fibrome, par exemple, la taille de l’utérus peut augmenter. L’augmentation de la taille de l’utérus peut engendrer des problèmes d’évacuation d’urine chez la femme, et une mauvaise évacuation de l’urine peut engendrer des infections.

Quelles sont les précautions à prendre pour prévenir la cystite chez la femme ?

  • Une bonne hydratation est primordiale pour prévenir l’infection urinaire sistite. Boire suffisamment d’eau permet d’uriner de façon régulière et d’évacuer les bactéries.
  • Il faut également adopter une alimentation équilibrée. Manger des aliments qui contiennent des fibres (légumes, fruits, etc.) permettent de prévenir les troubles intestinaux et d’empêcher la prolifération des bactéries E. coli.
  • L’organisme de chaque individu est différent. Il est important de demander des conseils à son médecin ou à son gynécologue pour avoir les méthodes de prévention adaptées.
  • Afin d’éviter la cystite, il est important pour la femme d’uriner après chaque relation sexuelle.
  • Pour les femmes qui sont souvent atteintes de cystite, l’extrait de canneberge est un remède efficace pour prévenir les récidives d’infections urinaires. Toutefois, il est important de demander conseil à son médecin.
  • Les femmes devraient éviter les substances spermicides comme moyen de contraception, car elles peuvent être néfastes à la flore vaginale et rendre les femmes plus vulnérables aux cystites.

Plan du site